Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« Caïn, vieux ou jeune ? | Accueil | Ile de Porqueroles »

04 février 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cristina M

Tu nous gâtes...
C'est délicieux
De se laisser emporter
Par le tom de ta note
Par la vue de ce lever-de- soleil
Par la lecture de ce poème
Emporter par la musique...
Je me sens comme
Une barque seule
Au milieu de la mer
Les vagues sont douces
Les goëlans se font discrets
Car ce matin il fait bien doux
Je me sens
Comme sur un nuage en cotton
Il n'y a pas de vent
Et je m'y sens bien,
N'interrompons donc pas
Ce moment magique
Non, pas encore
Tant que la musique se fait entendre!
Merci pour ce moment si paisible.

Je te souhaite une trés bonne journée ainsi qu'à toutes et tous tes lecteurs et bonne semaine.

marie.l

plaisir de retrouver ce blog, ses écrits, sa musique, merci.

nina

Quelle chance que nous avons de t'avoir !
merci Tiago .

beijinho de boa noite

Line

Le titre de ce livre que tu nous conseilles est un vers d'Eluard... mon poète préféré ! :) merci d'être passée chez moi...

brigetoun

texte, photos, intelligence, on est bien chez toi

double je

je trouve ici mieux que de l'intelligence, je trouve celle du coeur...

Guess Who

> Line : pour vous faire plaisir, ce soir sur mes carnets de poésie, vous avez le poème où se trouve ces vers en ligne. Merci pour le rappel.

W Merci tout le monde ...

Annick

c'est très charmant tout cela. MERCI BIEN!

et puis le texte de Paul Valéry est merveilleux de pureté,j'apprécie fort ce petit mot tout doux " pur "...

Les touches de piano sont délicieuses. Merci!

Bonne après midi.

 nina

je viens d'acheter ce livre Tiago je suis déçue , et parce que je connais les poèmes choisis mais là l'auteur de l'anthologie n'y est pour rien, mais surtout en arrivant à la page 29 ou elle ecrit quelques mots sur Pessoa et un tout petit extrait mais vraiment petit, du poème
Le berger amoureux,
reduire ainsi celui qui fut l'un des plus grands poètes du xx siecle me mets hors de moi !
ce ci dit mon Chèr Tiago tu n'y es pour rien !


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.