Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« Je pense, donc je réfléchis | Accueil | Gris doré »

28 septembre 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

double je

Une fenêtre
entre-ouverte
sur un espace
de liberté

Moi prisonnier
de mon monde
déformé par mes peurs
j'attends la lumière

Ouvrez, ouvrez vite...

christina

Ta photo m'a donné l'envie de relire attentivement le texte de Jacques Brel "Les Fenêtres"!

Ossiane

Tu es en pleine introspection en ce moment;-)) Ouvrir la fenêtre pour se tourner vers les autres et les faire entrer dans sa maison. Ouvrir la fenêtre pour regarder autrement. Ouvrir la fenêtre pour la rencontre du dehors et du dedans. Ouvrir la fenêtre pour respirer tout simplement. Ouvrir la fenêtre pour embrasser la nouvelle journée qui s'annonce. J'arrête mon délire car ce n'est peut-être pas ce que tu attendais. Bonne journée.

Guess Who

* Ossiane : Si !! Belle réaction ! C'est tout à fait ce que j'aime comme réactions.
POur mon instrodstecption personnelle, je suis plus en train de méditer sur la déformation de l'image de soi, d'une chose etc. La fenetre reflechit une image et en même temps ouvre/ferme une image.

* Double Je : J'aime beaucoup ton poème... mais je n'ai pas peur... et toi ?

Christine : hum, tu me donnes aussi envie de le lire ... pour ceux qui viendraient après coup, voici le texte de la chanson e Brel :

Les fenêtres nous guettent
Quand notre cœur s'arrête
En croisant Louisette
Pour qui brûlent nos chairs
Les fenêtres rigolent
Quand elles voient la frivole
Qui offre sa corolle
À un clerc de notaire
Les fenêtres sanglotent
Quand à l'aube falote
Un enterrement cahote
Jusqu'au vieux cimetière
Mais les fenêtres froncent
Leurs corniches de bronze
Quand elles voient les ronces
Envahir leur lumière

Les fenêtres murmurent
Quand tombent en chevelure
Les pluies de la froidure
Qui mouillent les adieux
Les fenêtres chantonnent
Quand se lève à l'automne
Le vent qui abandonne
Les rues aux amoureux
Les fenêtres se taisent
Quand l'hiver les apaise
Et que la neige épaisse
Vient leur fermer les yeux
Mais les fenêtres jacassent
Quand une femme passe
Qui habite l'impasse
Où passent les Messieurs

La fenêtre est un œuf
Quand elle est œil-de-bœuf
Qui attend comme un veuf
Au coin d'un escalier
La fenêtre bataille
Quand elle est soupirail
D'où le soldat mitraille
Avant de succomber
Les fenêtres musardent
Quand elles sont mansardes
Et abritent les hardes
D'un poète oublié
Mais les fenêtres gentilles
Se recouvrent de grilles
Si par malheur on crie
" Vive la liberté "

Les fenêtres surveillent
L'enfant qui s'émerveille
Dans un cercle de vieilles
A faire ses premiers pas
Les fenêtres sourient
Quand quinze ans trop jolis
Ou quinze ans trop grandis
S'offrent un premier repas
Les fenêtres menacent
Les fenêtres grimacent
Quand parfois j'ai l'audace
D'appeler an chat un chat
Les fenêtres me suivent
Me suivent et me poursuivent
Jusqu'à ce que peur s'ensuive
Tout au fond de mes draps

Les fenêtres souvent
Traitent impunément
De voyous des enfants
Qui cherchent qui aimer
Les fenêtres souvent
Soupçonnent ces manants
Qui dorment sur les bancs
Et parlent l'étranger
Les fenêtres souvent
Se ferment en riant
Se ferment en criant
Quand on y va chanter
Ah je n'ose pas penser
Qu'elles servent à voiler
Plus qu'à laisser entrer
La lumière de l'été

Non je préfère penser
Qu'une fenêtre fermée
Ça ne sert qu'à aider
Les amants à s'aimer

ckck

Elle en serait presque inquiétante cette photo. Perso, je n'ai pas trop envie de découvrir ce qu'il y a derrière. T'es fort guess, pour rendre ça en une photo !

double je

peur ? cela dépend pour quoi,
mais non je n'ai pas peur des choses de la vie, bien que ,parfois, si, quand l'émotion devient trop forte et submerge tout, alors j'ai peur de moi plus que des autres...
tu vas encore trouver cela violent !!!non ?
sourire...

l'image déformée de l'immeuble qui se reflète dans cette ouverture me faisait penser à un masque dont l'image de peur...
bonne soirée

Ossiane

En effet, tu mènes une intense réflexion ;-) Le thème du reflet est intéressant car il est sujet à toutes sortes de déclinaisons en photo comme en poésie. Le reflet qu'on a de soi et celui qu'on projette vers les autres est parfois très différent. Trois images donc autour de la fenêtre: reflet, dedans, dehors. Miroirs de multiples réalités. Ce thème du reflet est souvent utilisé brillament dans certains films coréens qui se passent dans de grandes mégapoles. Je m'arrête mais on peut continuer à en parler. Bonne fin de journée.

jo

ben, moi, j'ai la tête en compote.
Je ne pourrai donc, ni faire de grandes lithanies ou de petites poésies, encore moins d'aligner quelques mots au phrasé si joli...
Mon caractère de cochon n'a d'égal que mes éclats de rires devant tes pages. Ton site est ma petite récréation de la soirée. Un article sur la couleur rouge et le désir me laisse scotchée devant mon ordi avec comme dans ta maison, un chat qui miaule devant les portes!
Merciiiiiii!!!

JC-Milan

Ca ressemble énormément au bâtiment du centre commercial Italie 2. Cette pierre en plaques à peine posée sur le mur, déjà humide sur les bords...

Guess Who

* ckck : certes ! mais la curiosité ? ne te pousse-t-elle quand même à braver le risque ou l'angoisse pour aller voir derrière la porte ?

* Ossiane : :) tout à fait! Parfois je me demande si le miroir n'est pas l'une des principales inventions de l'homme ! Il aiguise l'imaginaire...

* Jo : merci pour ta visite. Si tu as un blog la prochiane fois laisse son adresse

* JC Milan : Tu m'ouvres un horizon! Ma fenetre a été prise à al Défense, tout à fait à l'opposé de celle que tu connais.
Deux fenêtres situées à l'opposé peuvent elles fenvoyer la même image ?

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.