« Fernando Pessoa (Ricardo Reis) - Aux dieux je demande seulement | Accueil | Paul Eluard - Tous les mots (Poésie ininterrompue, extrait) »

11 octobre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

marieclaire

Nos mains étaient là, arrêtées
Sur le seuil, vers une autre aube.
Et au-delà des seuils, les seuls
Sables, les dunes de ciel.

Cri de ce ces quelques mains
Qui fouillent la seule obscurité, le visage
Aveuglément, dans les dunes
De la nuit nées de la lumière.

A. Sanchez Robayna


Belle journée...

MarieClaire

Annick

elle en a de la chance...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages