« Emile Verhaeren - Dis moi ma simple et ma tranquille amie (Les heures claires) | Accueil | Yves Broussard - La gorge encore frémissante (Mesures de la vie) »

23 septembre 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Marie-Claire

Ainsi, quand la fleur printanière
Dans les bois va s'épanouir,
Au premier souffle du zéphyr
Elle sourit avec mystère ;

Et sa tige fraîche et légère,
Sentant son calice s'ouvrir,
Jusque dans le sein de la terre
Frémit de joie et de désir.

Ainsi, quand ma douce Marie
Entr'ouvre sa lèvre chérie,
Et lève, en chantant, ses yeux bleus,

Dans l'harmonie et la lumière
Son âme semble tout entière
Monter en tremblant vers les cieux.


Sonnet/ Alfred de Musset

Belle journée

Marie claire

Jean SAINT-VIL

L'amour au passé

J'avais le bonheur au bout de tes lèvres,
Le jour de mon premier baiser.

J'avais le désir au bout de l'âme,
Le jour de ma première étreinte.

J'avais le jour au bout de la nuit,
La nuit de mon premier amour.

J'avais le coeur contre ton coeur,
Pour mon premier cri de jouissance.


Jean SAINT-VIL
le 23 septembre 2010


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages