« Emily Jane Brontë - Fort je reste, ayant souffert | Accueil | Mireille Fargier-Caruso - Aller vers l'immense »

16 mars 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Nyaël,

deux très beaux textes...simples ( et pourtant !) et qui me parlent plus que des choses emberlificotées ...
Mais, ça n'engage que moi !

c'est bête, direz-vous, mais je ne connais pas Gilles Baudry .
Vous pouvez nous en dire un peu plus, Marie-Claire ?

Nyaël,

Cherchez pas Marie Claire ...je viens de trouver . Je vois qu'apparemment il est édité chez Rougerie, peut-être l'éditeur limousin** qui vient de nous quitter en même temps que Sanfourche et Ferrat

**éditeur qui a passé les rênes à son fils, il y a déjà qq temps.

Guess Who

@ Nyaël : j'avoue que moi non plus je ne connaissais pas Gilles Baudry ............ je découvre ce magnifique texte en même temps que vous

Grâce à Marie-Claire, "mes carnets" me font découvrir aussi de belles choses ... et son poème va très mais alors très bien avec ma photo ...

JanekMarilka

Cette photo est magnifique, elle me caresse l'âme comme un aile de papillon comme un pinceau d'aquarelle tout gorgé de douceur mélancolique qui teinte mon cœur d'un apaisement serein, calme et tendre.

Guess Who

Merci JanetMarika

janekmarilka

Cette image m'a inspiré ceci :)

La chausse vapeur.

Le poète chausse grand et haut
nourrit des astres.
Il flotte dense, dans ses talons aiguille
à transpercer l'asphalte de la raison.

Au burin de ses mots
il dérobe des Bull-rêves,
corps mous pris au béton.

Seules coupoles irisées
coloriant la chaussée,
morte plaine de la vie.

Il voit grand coloré,
dans les bulles de savon
qu'il libère à foison
de son ciel délabré.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages