« Alexandre Pouchekine - Le désir fait brûler mon sang | Accueil | Béatrice Bliznakov-Perrot - Raccourci »

17 février 2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

marie-claire

Des voyages de peaux et des vagues de nuit
Et des nuits dans le vague avec le mouvement
Lent du souffle à mes lèvres
Dans le bleu de la pluie aux filets sans étoiles
Le chemin vers la mer se froisse comme un drap
Plié dans son lit d'algue
aux remous des odeurs des coquilles fendues
Je glisse sur la planche engorgée de tangage
La houle nous déhanche
Nous fusionnons le temps de ce rêve mouillé
Sur l'amour ruisselant sous le luisant des corps
Des cordages noués
Si le sel sur mon dur fissure sur ta bouche
C'est que mon ventre avance à ton ombre mouvante
cachée par tes cheveux
Et tout crache tout meurt et c'est larme et sueur
C'est fondu enchaîné sur l'oubli de l'oubli
l'image du varech
Et la mer sent l'amour et nous roule à l'envers
De nos lèvres de soifs jusqu'à l'humide en nous
Le théâtre qui coule

Robert Cuffi

Belle journée...

Marieclaire

Nyaël,

"La nuit est bien silencieuse
Tu dors
Et je veille "

Un très beau poème ...
"je suis le ciseleur des nuits étoilées" "le vieux guetteur" ..

Il nous entraîne au-delà des mots, au pays
"des aurores des temps anciens" jusqu'aux "temps futurs"

merci à l'auteur .

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages