« René Char - Tu es plaisir (Extrait de Lettera amorosa) | Accueil | René Char - Médaillon »

13 juillet 2009

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

marie-claire

(...)

Et cependant je suis sans fièvre et sans tristesse – sûre, patiente, heureuse, - et la ville toute et la pluie ne sont qu'une vitre mince à briser, une illusoire prison que déborde ma réalité lumineuse. Qui me désespèrerait? Je procède du Soleil. Qui m'atteindrait? Si tes mains et ton vœu me préservent. Qui m'ennuierait? Si notre avenir me captive... Je fais ce rêve d'une chambre profonde et calme, aux bois sombres, polis, aux murs nus et blancs, aux murs sourds épais, où je puisse nous recueillir quand le jour comme aujourd'hui oublie de se lever, d'une opulente obscurité fleurant la pomme et la cire; une chambre naïve, sans mystère, incorruptible, parfumée, chaleureuse aux carreaux rouges, nette aux rideaux empesés, moelleuse et fraîche au lit vaste, secrète où nul que toi ne pénètre, où je puisse nous éveiller, nous endormir, nous aimer... (Une chambre entre parenthèses.) [....]

Lettres à l'amant extrait 2/Mireille Sorgue

Belle journée..

Marieclarie en dilettante

Jean SAINT-VIL

J’ai craqué, j’ai croqué, j’ai cliqué

J’ai craqué bien des fois
Au vu de ton regard,
Tes joues à ciel ouvert
Comme des demi-lunes,
Points de fuite de ma vue.

J’ai croqué bien des fois
Le fruit juteux de tes lèvres
En doux baisers de soie
Comme eau claire de pluie
Sur le bout de ma langue.

J’ai cliqué bien des fois
Tantôt droit, tantôt gauche,
Sur la paire de boutons d’or
De tes seins cœur battant,
Amour tambour battant.

Jean SAINT-VIL
le 13 juillet 2009

Annick

des forts beaux textes, que j'apprécie beaucoup lire, en douceurs....

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages