« Fernando Pessoa - Au volant de la chevrolet sur la route de Sintra | Accueil | Charles Baudelaire - L'invitation au voyage »

02 avril 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

araucaria

Lamartine.....un délice!
"Un seul être vous manque et tout est dépeuplé..."
De quoi méditer encore, et venir lire, relire ce grand classique...
Pendant que vous le copiez sur votre blog, je lisais un poème d'Alexandre Block, encore un homme en attente de "la belle dame", je vous l'offre.


Je t’attends

Je t’attends. En silence passent les années
Comme cette même image, celle-ci, à nouveau je t’attends.

L’espace est en flammes et clair comme une surface gelée,
moi, en silence, tristement, avec amour et douleur, j’attends.

L’espace est en flammes, et vite tu me viens
mais j’ai tant peur que ton visage ne soit plus le tien,

et que commence la surenchère de méfiance
résignés à la fin trop attendue, fatigués, en changeant les apparences.

Oh, alors je m’effondrerai – sans force et désespéré
incapable de survivre à mes rêves toujours imaginés !

L’espace est si vaste ! L’azur si ténu
et je suis effrayé que maintenant ton visage ne soit plus.

(4 juin 1901, Vers de la Belle Dame)

gmc

AU VENT BLANC

L'aquilon aquilin
Porte les attentions réjouies
Par le ciment flétri
Et le béton des ruines
Que le vent sans scrupules
Répand sur les ornières
Constellant de ses charmes
Les aubes épanouies
Par la rigueur extrême
Des vigueurs hivernales

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages