« Au sud du rêve - Arlindo Barbeitos | Accueil | Kenneth White - Le goéland »

07 février 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Araucaria

Il arrivera un temps, où même en rase campagne, les vieux os ne se réveilleront plus, car tout à une fin.
Beau texte, à lire et à relire.
Belle photo aussi, y a t'il un Robinson sur ces rochers qui sera capté d'un moment à l'autre par ces griffes de sorcière et qui, victime d'un destin tragique, ne fera pas de vieux os?????

brigetoun

ma que c'est beau ! (la photo aussi)

agnès

Et si la terre disparaît, il restera le ciel et ses grappes d’insectes.

Très belle image ! Je sens l'électricité de l'air... Brrr...
Norge, c'est de mon pays !

Araucaria

déception lorsque les heures s'écoulent et que le nouveau poème du jour ne paraît pas....clientèle exigeante sans doute, ou besoin vital de celui qui réclame sa bouffée d'oxygène....le rêve est une necessité, que vous nous apportez, Monsieur, au travers de vos textes et photos! Quelle tristesse alors lorsque vous ne venez pas au rendez-vous.
quel sera, après juin, le nouveau mois qui viendra réchauffer nos vieux os?

double je

comme j'aimerais être là, regarder, méditer...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages