« Dino Buzzati - Fragment de "Le régiment part à l'aube" | Accueil | Victor Hugo - La source et l'océan (Contemplations) »

28 janvier 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Monique

Oh pierre! pierres!! ingrats que nous sommes...

Me promenant dans les Alpilles
Dans ce chaos de pierres en désordre
Je rentrais dans les entrailles
De ton corps, jusqu'à la racine de ton être
Sèche, aride discrètement porteuse de vie
Gigantesque merveille de roches offertes
En immenses sculptures ignorées.
Empreintes du temps...

Le pierre a son langage...

brigetoun

ne suis pas poète mais
je crois que je sais aimer les pierres

gmc

SOURIRE DE SILEX

Les touristes inventent des abîmes
Pour valoriser leur timidité
Et surévaluer la hauteur
De leur pas immobile
Sur la plaine aucune crevasse
Autre que celle élaborée
Par la longue litanie
Des excuses en tous genres
Histoire de dérober au regard
La source des motivations

Jean SAINT-VIL

Des lèvres à la parole

Des lèvres à la parole,
Il n’y a qu’un seul pas,
Franchi du grand écart
D’un cri ou d’une colère
Ou du saut d’un baiser
Sur des lèvres de très près.

Des lèvres à la parole,
Il y a un raccourci
Qui s’appelle le silence.

Jean SAINT-VIL
le 22 juin 2009

Jean SAINT-VIL

Du pied de guerre à la guerre

Du pied de guerre à la guerre
Il y a les bruits de bottes,
Le cliquetis des armes,
Les bombes incendiaires,
Les morts qui jonchent le sol,
Les larmes qui crèvent les yeux.


Jean SAINT-VIL
le 22 juin 2009

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages