« Ismail Kadaré - Monologue du solitaire | Accueil | Artur Eduardo Benevides - Don Quichotte »

21 décembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

brigetoun

j'approuvais, jusqu'aux derniers vers - parce que vieillir dans la solitude et savoir que sa vie est finie, à part quelques sursuts violents, c'est une liberté fabuleuse. Et là je me sens autorisée

double je

"La solitude est en nous comme une lame, profondément enfoncée dans les chairs. On ne pourrait nous l'enlever sans nous tuer aussitôt.
l'amour ne révoque pas la solitude. Il la parfait. Il lui ouvre tout l'espace pour brûler..."
Christian Bobin in L'Eloge du rien
bon dimanche

clara

shum poezi e bukur, dhe me ndjenje

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages