« Fernando Pessoa - Aussi loin que possible de la vie | Accueil | Eugénio de Andrade - Matière solaire XVIII »

11 février 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

brigetoun

que cette photo est belle !
le poème est doux, peut être plus touchant de contenir deux vers un peu faibles
"Et l'hôtel de Menton Tout passe, lasse et casse
Et quand tu sera vieille ô ma jeune beauté..."

Annick

Un mur de vieilles pierres
Un trou de ciel beau bleu
A tire d'ailes l'envol
En poème d'amour
Qui aime se souvenir
Et revivre encore
De biens beaux souvenirs

Ségolène Lefèvre

Encore merci pour ces moments de grâce, ces rêveries immobiles.

Ségolène Lefèvre

Encore merci pour ces moments de grâce, ces rêveries immobiles.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages