« Robert Desnos - Ô douleurs de l'amour | Accueil | Forough Farrokhzad - J'ai froid (Extrait) »

12 janvier 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

brigetoun

merci de les bercer dans la beauté

Annick

ce texte coupe le souffle tant il est fort...

isab

Elle dit: Aujourd'hui est gris. gris buvard. Ciel d'eau. Rue silencieuse. Sourire mat.
Bouche silencieuse. Sourire lasse.
Rêves qui se couchent sur l'oreiller.
Ne rien apprendre. Ne rien prendre.
Laissez passer. Le temps. Indifférence triste.
Le temps appartient aux amants. Et aux enfants. Qui découvrent les mots et le goût des fruits.
Et la beauté des roses.
Et le jeu des ballons, et les rondes qui donnent le vertige. Et se cachent dans un rire. En faisant semblant de disparaitre.

Jean SAINT-VIL

Le mauvais temps

Laisse passer le mauvais temps,
Qui se croit tout permis,
Il fera bien des vagues,
Motus et bouche cousue.
Campé à la fenêtre,
Dans sa rage d’effroi,
Des orages et des morts.
Ses nuages se dissiperont,
Et ses feux de détresse
Qui sont peut-être passés
Par mille et une prises de terre
Quand le courant ne passe pas
Entre le Ciel et la Terre.


Jean SAINT-VIL
le 19 août 2009


Jean SAINT-VIL

Le mauvais temps

Laisse passer le mauvais temps,
Qui se croit tout permis,
Il fera bien des vagues,
Motus et bouche cousue,
Campé à la fenêtre,
Dans sa rage d’effroi,
Des orages et des morts.
Ses nuages se dissiperont,
Et ses feux de détresse
Qui sont peut-être passés
Par mille et une prises de terre
Quand le courant ne passe pas
Entre le Ciel et la Terre.


Jean SAINT-VIL
le 19 août 2009


L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages