Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« Rouen, Armada 2008 (2 de 3) : C'est par où l'Amérique ? | Accueil | Guess goes West (1) »

23 juillet 2008

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

laTartine

A ton tour ! Bonnes vacances !

laTartine

A ton tour ! Bonnes vacances !

Fan

bonnes vacances ! Encore une très belle page aujourd'hui !

odile

Pour retrouver les dures conditions des marins-pêcheurs de la marine à voile, relire "Pêcheur d'Islande" de Pierre Loti.

Magnifique reportage. Vos bateaux invitent aux voyages.
Sur "l'Amerigo", rien que des bruns? vous êtes certain???? grosses envie d'aller alors dans le prochain port où ce superbe bâtiment fera escale!

Bonnes vacances.

Ossiane

Superbe reportage en trois volets qui finit en apothéose!
Bluffée par le petit compact de Turbo;-) Ce n'est pas la technologie qui fait la beauté d'une photo mais l'oeil du phootgraphe et la recherche des belles lumières. Bon boyage et belles vacances là où tu vas. Comme d'hab, ta destination sera sans doute très inattendue;-) Bises.

odile

"Je regrette le temps où l'on arrivait au Portugal par bateau. J'ai passé des heures devant un cargo grec, au coeur de la ville, à côté de la place du Commerce. Les vieux bateaux accostent les toits d'Alfama et de Lapa. Tout est maritime à Lisbonne. De la tour de Belém, "la loge du portier de l'Europe dont Lisbonne était l'antichambre", à la banque Ultramarine des Açores, aux boutiques d'accastillage de la rue de Sao Paulo. De l'azulejo bleu et blanc représentant frégates et caravelles à ses écrivains qui sont les argonautes de notre littérature. De ses librairies contant des aventures de flibuste à ses cafés pareils à des embarcadères.
Combien de fois me suis-je imaginé, subrécargue à la recherche de cargaisons et d'embarquements avec pour viatique mon livret maritime et mon sac de demi-solde. Des tête-à-
tête avec ma bière de Sagres dont le nom seul me renvoyait à Henri le Navigateur et au cap Saint-Vincent, à cette forteresse où nous avions passé une nuit à pic des rochers et de l'océan. Qui a franchi le cap Saint-Vincent est déjà un homme du long cours. connu de tous les marins du monde, il est un peu le cap Horn de l'Europe. J'essaie de retrouver l'innocence de Sagres. Notre histoire s'est fracassée contre ses récifs."
...

Olivier Frébourg - "Souviens-toi de Lisbonne"

Pam

Bonjour Tiago

Merci pour ces belles images

qui finissent en feu d'artifice

à bientôt
amicalement
Pam

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.