Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« Des araignées au plafond, encore ! | Accueil | Veillées du Dimanche de Guess Who : L'Amour en musique »

07 septembre 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

double je

j'aime bien tes moments de stress...bonne nuit au petit lapin

Annie-Claude

Et ben, ça c'est envoyé ! et avec ton humour, c'est un grand moment d'écriture... ;o)
Bon week-end !

amichel

cher guess who d'aucuns portent cravate et chapeau d'autres beret et baguette les i-pod me dérangent beaucoup moins alors continue à apprivoiser le tien sans souci du qu'en-dira-t-on !

ps/ à propos de tes récents problèmes oculaires ,si tu portes (je ne sais pas )des lentilles il se pourrait que tu sois une victime des écolo-intégristes qui ont empoisonné l'eau qui sert à les nettoyer ,des fous de la cause animale(?)

brigetoun

Guess Who ne porte pas de cravatte ? ça pour une preuve ! il pourrait être vraisemblable en catogan et rollers dans le rôle.
En attendant tu es vengé, les commentaires sont morts chez Benjamin et je n'ai pas pu apporter mon bémol dans le concert de sanglots devant la mort du "meilleur ténor du siècle", qui depuis une vingtaine d'années se survivait pour notre plaisir par des disques.

Benjamin

Mais il va falloir que j'affiche "deuxième degré" partout maintenant??? je rêve!!!

Déjà, on m'a fait le coup sur A(c)Tu

J'avais déguisé "l'Homme de Droite" en nobliau condescendant avec sa bonne, lui faisant faire les cuivres avec les vieux journaux alors que "le peuple ouvrier n'avait pas de cuivres à faire briller, lui, sauf peut être une vieille marmite à confitures pour recycler les fruits un peu trop mûrs achetés en fin de marché".

Je pensais naïvement que la caricature était suffisamment outrancière pour ne pas avoir à ajouter un smiley (ce que j'évite désormais de faire, car la langue française est en principe suffisamment riche pour qu'on se passe de ces artifices) Eh bien je m'étais trompé.

Arion m'a répondu avec un ton offusqué "qu'il faisait ses cuivres lui même, et qu'il n'avait pas de bonne" (ajoutant avec humour: sauf peut être sa femme) et quand j'ai tenté de signaler que mon commentaire se voulait drôle, qu'il ne l'était peut être pas mais qu'en aucun cas il ne reflétait le fond de ma pensée sur "la droite", le tenancier du blog a carrément mis ma parole en doute!

Cela fut la goutte d'eau qui a fait déborder le vase déjà bien plein, et j'ai en conséquence définitivement renoncé à intervenir sur ce blog.

________________

Et j'ai bien trop de respect pour vous, pour estimer que vous êtes "incompétent" en matière de finances.

Je le proclame même haut et fort, vous l'êtes techniquement bien plus que moi dans ce domaine puisque c'est votre métier, comme je dois l'être davantage dans d'autres sphères de connaissances.

Simplement, l''expertise EN QUELQUE DOMAINE QUE CE SOIT ne donne aucune supériorité en matière de jugement politique. Sinon c'est le règne de la synarchie, donc la négation même de la démocratie, et je ferais exploser la capacité d'hébergement de typepad avec l'énonciation des catastrophes qui se sont produites dans tous les domaines quand on a laissé les experts décider en lieu et place de la représentation populaire.

Je ne dirai jamais qu'en matière d'appréciation de l'économie et de la société dans laquelle nous souhaitons vivre vous êtes incompétent: je dis simplement que nous ne voulons pas de la même société, c'est tout!

Et je peux émettre un avis sur le capitalisme financier qui n'est réfutable que si j'énonce une contrevérité factuelle, tout comme par exemple vous êtes parfaitement fondé à énoncer un avis sur les méthodes de lecture et l'école primaire que vous souhaitez pour les jeunes enfants, bien que vous n'ayez jamais été instituteur (je crois en revanche me souvenir que vous avez déjà enseigné)

Pour conclure:

moi qui cherchais un directeur financier pour gérer mon patrimoine et mes revenus considérables et qui pensais vous offrir le poste, je reviens sur ma décision.

Un gestionnaire sans costume ni cravate, ce n'est vraiment pas sérieux! Tant pis pour vous, vous ne savez pas ce que vous perdez...

___________________

brigetoun, il y avait maintenance sur Typepad, et c'est terminé.

Je sais bien qu'il se survivait par des disques (encore que je l'ai entendu à Belém do Brasil, et relativement récemment). Mais les disques, cela me suffisait, et surtout parce que je n'avais ni le budget ni même l'opportunité d'aller à l'opéra.

Cela dit, je suis bien d'accord avec ce que vous avez écrit ailleurs: à un certain degré de souffrance, on n'a pas le droit d'être égoïste et de regretter la disparition de quelqu'un pour le seul motif qu'il "cessera de nous enchanter", même si on en éprouve un légitime chagrin: cela n'a rien à voir. L'état de Pavarotti lui interdisait de toute manière de continuer d'exercer son art.

Et si on doit torturer les êtres humains sous prétexte qu'ils nous distraient, c'est le retour aux jeux du Cirque. Dans un autre domaine, c'était Edith Piaf qu'on anesthésiait dès sa sortie de scène pour la ranimer quelques heures avant d'y remonter, dans les dernières semaines de sa vie... Cela fut peut être exaltant pour ceux qui l'ont entendue alors, c'était néanmoins immonde.

Benjamin

(envoyé trop tôt)

Mon commentaire précédent ne visait pas tant la note (quoique...) mais les commentaires du genre: "ça, c'est bien envoyé"

Benjamin

Merci de la mise au point, mon cher Tiago, et j'espère en toute sincérité que vos yeux vont s'arranger très vite, tout comme votre "stress financier"!

Docteur Borg

Il y a un truc très simple pour ne pas se faire prendre comme un collégien avec son ipod: péter le plus vite possible les écouteurs et les remplacer par n'importe quel casque récupéré dans une brocante. (si possible oranges...)

arion

Benjamin me cite ici pour faire état d'un petit différend qui nous prive sur Actu de ses commentaires. Le problème avec le second degré, c'est qu'il n'est pas à sens unique. Le "ton offusqué" que notre réactionnel a cru lire dans ma réplique était aussi du second degré ! Eh oui, ou peut-être même du troisième, car chacun sait qu'à droite on a les moyens.
Benjamin, cessez de bouder (second degré) et revenez donc nous faire de ces commentaires qui font oublier les notes (troisième).

Benjamin

Bon, il a un ipod comme n'importe quel D'jeun, le Tiago, mais il a aussi un "blackberry".

Ca, ça fait "banquier". Et banquier de droite en plus (voilà que je manie le pléonasme, tout le monde sait que les banquiers exploitent le sang et la sueur des travailleurs)

C'est bien. Vous remontez dans mon estime.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.