Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« L'Art de racommoder les restes... | Accueil | Les mains de la mort : L'enfant malade de Jan Steen »

01 juillet 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Anne

Merci
Anne
NB la fiancée a un petit côté bouche pincée qui peut être n'est pas de bonne augure, en revanche la main oui la main balaie toute les hapréhensions.

Cristina M

Une belle note! Très agréable sa lecture et sa musique!
Ça m'a fort plu! Et merci d'agrandir les images, ainsi on peut mieux admirer les traits...
comme si on y était devant le tableau.
J'attendrai donc, quoique un peu impatiement, les autres merveilles de Vermeer
que tu nous réserves.

Guess Who

* Anne : merci pour votre passage, mais je n'ai pas très bien compris le sens de votre NB ?
Vous avez un bel hôtel...

* Cristina M : et qui te dit que je vais encore parler de Vermeer ?
;-)

brigetoun

sans parler du brouillard doré qui enveloppe le tout et de la joliesse du fiancé. Je crois que peu de tableaux perdent autant à être reproduits, sauf peut être la ronde qui de mon temps était accrochée juste à côté.
Drôle, je n'avais jamais vu que le soir tombait sur la ruelle. Et si le repas sera frugal, il n'en sera pas moins abondant et servi avec un apparat grave. Nous sommes tout de même au pays le plus riche de ce siècle là, non ?

Guess Who

* Brigetoun : je crois même pouvoir dire qu'il s'agit d'un soir d'été qui tombe tard et très lentment aux Pays Bas.
Oui, tu as raison, c'est probablement la plus grosse concentration de richesses en Europe à l'époque

Le musée est en train d'être complètement renové depuis quelques années, donc tout est un peu bousculé, et en plus ils font tourner les tableaux.

La ronde se trouve dans une salle ou hélas il n'y a pas de vrai recul. La fiancée juive par contre est cette fois ci acroché sur un grand pan de mur et tout seule ... on la voit bien mieux que la dernière fois que je suis passé.

Les Vermeer sont dans une autre sale, tous ensemble

brigetoun

une autre raison d'avoir envie de cette ville, ça et le souvenir nostalgique d'heures passés devant une table indonésienne (je ne sais plus le nom là ce matin) au premier étage d'un restaurant discret confortable et ancien, donnant sur un canal

Cristina M

Je viens m'excuser... mais tu sais, quelques fois ta petite-soeur lit trop vite, et s'est laissée emporter par l'enthousiasme.


Pam

oui mais :

E+D=17x150:14,5%ù&£*µ§# > 12 < 10²F]77[G] 37°

Non ?

Ossiane

Si tu cherches à concurrencer Alain Jaubert de Palettes, c'est réussi!!! Belles les photos de détails! J'aime beaucoup ta note et ce tableau de Vermmeer que tu décortiques avec intelligence. C'est vraiment intéressant, j'en redemande!

Pour ce qui est des restes, j'avoue que je ne suis pas très douée pour les accommoder. Je serais plutôt demandeuse. Ta recette de tomate me fait beaucoup envie;-) La bise Tiago, bonne semaine.

Jéolianne

Merci pour le voyage...par les mots, les images et la musique. J'attends moi aussi d'autres "transports" grace à votre amour de la peinture.

uu

Excellent cette formule de Black&Scholes.
Je l'ai étudié. Et sous toutes les coutures.
Y compris ses extensions modernes... ;o)

Magnifique tableau et pas moins belle critique de ta part.

Tu trouves quand ce temps pour aussi "bien" bloguer ?

Moi, j'ai laissé tomber... (moins de notes assurément).

Bon, et le 17, t'as plus de visibilité ?

julie70

j'adore Vermeer et je ne connaissais pas cette image de lui!

dominique Alévêque

J'arrive bien tard... Quelques années après les autres... tant pis, en tout cas le lien entre les mots de Dylan Thomas, Haëndel et ce petit tableau de Vermeer que j'ai vu cette année à Amsterdam me trouble beaucoup. Y aurait-il, quelque part, un espoir ?
d.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.