Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« La petite ruelle de Vermeer | Accueil | Veillées du Dimanche de Guess Who : Amsterdam ... »

05 juillet 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

uu

Ah ben non, pas le couloir de la mort.
Moi qui croyais que tu écrivais cette note en raison de la p'tite fièvre de Choupi ce matin !... ;o)

Au passage, j'aime aussi les hollandais d'une part pour ces saynètes de la vie quotidienne (les peintres français sont trop prout prout, trop cour royale...), mais aussi d'autre part pour les primitifs flamands et leur sens de la texture (van Eyck...).

wictoria

je n'ai pas la sensation qu'il regarde la mort, peut-être le docteur-boucher ?

brigetoun

j'aime ce tableau et les Steen et autres (et mais sans rapport avec le sujet énormément les paysagistes). J'ai eu des amis hollandais même si la vie nous a éloignée, et j'ai été reçue dans une famille avec une gentillesse attentive dont je me souviens encore.
Mais je ne voyais pas le drame dans ce tableau, simplement la détresse d'un enfant devant une grosse fièvre. Vrai que chaque fois on se sent démunis et qu'on ne peut, outre les soins bien sur, que le cajoler un peu pour faire comme si on partageait

Pam

Pfiou ! terrible !
Moi non plus je n'avais pas vu (ou voulu voir) la mort de cet enfant ...regardes il va mieux puisqu'il n'est pas dans son lit , un petit peu mieux... d'ailleurs la femme qui le porte sur ses genoux ne sourit t'elle pas ? et le visage de l'enfant est partagé en deux : à gauche (notre gauche ) il regarde en bas en effet et ne va pas bien mais à droite ( notre droite) ça va un peu mieux...non ? mouais !?

biz Tiago

Guess Who

Amusant que vous ne suivez pas son regard vers la mort. Parce qu'il s'agit d'une enfant et que la mort d'un enfant est terrible ... ?

Pam

Mais oui et que nous sommes des femmes ?! mais franchement si un enfant est "mourant" on le laisse tranquille dans son lit, on ne le prend pas sur les genoux avec le sourire ... ou alors on est ... sadique ...?! non ?

Dis Tiago, tu as supprimé sur la colonne de gauche la liste des commentaires récents ce qui nous "oblige" à chaque visite
de cliquer sur les notes pour voir s'il y a de nouveaux commentaires alors que si l'on avait cette liste on irait au bon endroit directement ... mais c'est peut être voulu de ta part ?

kisses

Cristina M

Le couloir de la mort...
N'est pas très loin,
Le regard de cet enfant
On le sent perdu...
Pas de pensées,
Et puis la couleur de sa peau
Est d'un ton si grisâtre...
La mort s'approche,
Mais l'enfant est apaisé,
Il s'endormira
D'un long sommeil!

J'ai l'impression que c'est la premiére fois que je visite ce musée... tellement tes notes sont si vivantes!
Um grande abraço Tiago

marie.l

forte émotion... Un jour j'irai à Amsterdam et je penserai à toi et à tes billets qui parlent si bien de cette ville. Doux week end Tiago !

Florentine

En découvrant cette peinture je ne sais pourquoi mais j'ai immédiatement pensé au livre de Zola "Une page d'amour".
Florentine.

sylvie

Merci de m'avoir guidé sur le pont de Van Gogh, j'ai ainsi pu découvrir l'artiste japonnais Hiroshige. Quel voyage!
Ce portrait d'enfant malade se rapproche, par son réalisme, des portraits que j'ai regardé de J.E. Murillo,peintre espagnol du XVII°.
Ses portraits d'enfants des rues sont saisissants.

annick

et si la femme
un jour porte la vie
la mère devenue
peut porter la mort
pour accompagner
le petits souffle
jusqu au dernier


et à mon sens, l être qui n a pas demandé à vivre par le ventre de sa mère, se doit de trouver la toute dernière chaleur avant le froid de la mort...

Guess Who

* Pam : tes désirs sont des ordres, j'avais tout bêtement oublié de mettre la liste des commentaires récents en ligne ...

* Cristina M : hehe, et pourtant tu le connais bien ce musée, on y allait tous les ans !

* Marie.l : ne laisse pas pour demain ce que tu peux faire de suite... pars à Amsterdam !

* Florentine : Tiens, faudra que je relise "Une page d'amour" pour essayer de trouver l'association d'idées.

* Sylvie : Merci pour votre visite et content de vous avoir fait connaître Hiroshige par van Gogh interposé

* Annick : très beau ton poème et cette idée que l'enfant se doit d'avoir une dernière chaleur maternelle de sa mère avant de mourir me plaît beaucoup.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.