Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« Jumiège et ses légendes I | Accueil | Veillée du dimanche de Guess Who nr.14 »

18 mai 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

 nina

et là mon cher Tiago je vais t'avouer une chose, je n'ai pas choisie ce passage de Pessoa parce que je me suis dit que tu le ferais !

et puis j'aime beaucoup ton histoire de caisse et son contenu aussi ! ;-)

mais 77 livres en attente , t'as pas besoin d'aide non ?!

:-))

wictoria

aucun auteur français vivant...cela m'interpelle ! J'en ai deux à te conseiller : ils sont époustoufflants dans un genre semblable et que j'apprécie énormément : le polar d'histoire

1) Jean-François Parot, diplomate
2) Jean D'Aillon, Docteur d’Etat en sciences économiques

tous deux nous tiennent en haleine avec leurs histoires se passant au XVIIIème siècle...c'est croustillant de détails de la vie à l'époque : recettes, meubles, intrigues etc...

wictoria

quelques critiques de lectures sur mon biblioblog...

wictoria

je suis fidèle lectrice, dans la mesure où je lis tout, mais je ne me sens pas de faire ce questionnaire pour le momment...désolée :)

wictoria

François Weyergans (belge) écrit aussi très bien,
et Eliette Abécassis (strasbourgeoise) !
et Michel Houellebecq (réunionais)
et Jean-Marie Le Clézio (niçois)
etc...

marie.l

lu avec beaucoup d'intérêt, je découvre certains noms... va falloir que je m'y mette hé hé

Le Chat!

Je suis complètement polar sur les bouquins qui évoquent "la mondialisation" en ce moment ... mais ça va pas durer, je commence à en avoir marre!
Amitiés

brigetoun ou Brigitte Celerier

Contente de retrouver Wodehouse - pas d'accord pour Flaubert, parce que c'est plein de sensations - ne connais pas un certain nombre et j'aimerais trouver Eça de Queiros - contente aussi pour Bonnefoy et Lawrence - les romanciers contemporains je m'y mets Bergounioux, Volodine etc... mais pas Déon - et je n'ai pas de livre en attente, je m'interdis d'en acheter actuellement - alors je relis

Guess Who

Merci pour vos commentaires ...

> Nina, tu est vraiment une amie :) j'aurai fait quoi si tu m'avais piqué en avance ma citation ?

> Wictoria : oui j'avoue, j'ai beaucoup de mal avec les romanciers français vivants
J'ai lu tes notes de lecture et je connais ton goût pour Jean-François Parot, que j'aime bien mais que je n'emporterai pas dans ma caisse ...

> Marie l; : tu nous fais lire ta liste ?

> Brigetoun : en dressant la liste je savais que j'allais te faire réagir sur Flaubert. Je me souviens, lors du concours de UU tu avais choisi du Flaubert si ma mémoire est bonne. Je sais, je suis un "barbare" de ne pas l'aimer, mais bon ... les goûts et les couleurs ne se discutent pas n'est ce pas.
Pour Eça de Queiroz, il y a pas mal de choses de publiées. Je conseille deux livres :
Les Maia, son plus grand roman, publié aux Edition Chandeigne et 202, Champs Elysées chez Folio (bizarre ce titre, le livre porte en portugais le titre équivalent de "La ville et les champs" et raconte le passage d'un homme des plaisirs de la ville à celui de la vie à la camapgne.
C'est dans ce livre que Eça dit que tout homme doit dans sa vie : planter un arbre, écrire un livre et faire un fils ...

> Le Chat : je te comprends, mais gare car si tu passes de la mondialisation à la science fiction tu vas avoir des cauchemars ...
;-)

double je

"C’est ailleurs seulement que la mer est belle. Celle que nous pouvons voir éveille toujours le regret de celle que nous ne verrons jamais…"

Ces mots sont à jamais gravés dans ma mémoire depuis leur première lecture...
Comme toi j'ai beaucoup de livres en attente et je continue d'en acheter, j'aime bien avant de les lire ,me dire que j'ai des trésors dans mes malles...
bonne journée

Annie-Claude

Wouahhh !!
Je vais te piquer quelques noms, merci de nous dévoiler autant de tes lectures.
Mais, dis, entre poésie, cuisine, jardin, un peu de boulot quand même, dis, tu dors quand ???
;o)

Christine

Bibliothécaire jeunesse, j'ai peu de temps pour lire... des livres pour adultes, Mais il existe heureusement de très belles lectures pour les enfants Roald Dahl bien sûr mais aussi Morpurgo , Pullman, les contes de Calvino, de Madame D'Aulnoy.... et aussi des albums d'images ou l'inventivité et l'originalité des illustrations valent le détour pour retrouver son regard d'enfant.
Ma dernière lecture chez les adultes; "Soie" de Barricco superbe!
Pour ce qui est de Flaubert, je l'ai re-découvert en faisant une lecture à haute voix. Si des "lecteurs" à haute voix passent près de chez toi, fonce! c'est une tout autre perception d'une oeuvre.
Et enfin je garde un peu de temps pour les livres d'histoire pour mieux habiller mes ancêtres...

Amicalement

brigetoun ou Brigitte Celerier

Vais je me laisser tenter par Eça de Queiros, et avoir le cafart parceque pour le fils c'est trop tard, pour l'arbre et le livre c'est mal parti.
Personne n'est un barbare quand il n'aime pas un auteur (j'espère : j'ai toujours eu plus que du mal avec par exemple Rimbaud et Saint Exupéry) - et en fait, à part certaines vieilles familiarités, notre goût pour les livres fluctue avec le ciel, les rencontres de la journée, notre était. Du moins je crois

LaTartine

Ado, j'ai dévoré aussi "tout" Dumas, mais pas son Dictionnaire de cuisine... J'en ai gardé le goût des romans qui ont du souffle, et tout particulièrement les auteurs américains. Un exemple: j'ai adoré Le Seigneur des Porcheries de Tristan Egolf (à ne surtout pas confondre avec Joël Eglof).

Ado, j'ai dévoré les textes de Colette et j'en ai gardé le goût des livres bien écrits.

Et puis il y a tous les autres, et une grosse pile en attente.
Entre autres, je re-déguste en ce moment l'Usage du Monde de Nicolas Bouvier.

LaTartine

J'oubliais, tu as bien raison d'emporter le Père Goriot dans la caisse, et peut-être d'autres livres de Balzac à redécouvrir!

araucaria

Me promenant sur votre blog, par temps plus que gris, Monsieur, voici un débat qui m'intéresse au plus haut point, en tant qu'acheteur compulsif de bouquins et lecteur boulimique. Je ne veux ni n'oserais faire un concours avec vous. 77 livres vous attendaient, c'est beaucoup déjà et je vous félicite, en vous décochant un clin d'oeil très amical et un grand sourire complice. Je crois hélas, que je vous bats. Je dis hélas, car j'ai encore ajouté 3 livres cette semaine en haut d'une pile déjà très instable. Dans une librairie, me voici pris de vertige, et je me désole en achetant, car l'être humain n'a pas assez de toute une vie pour tout lire...et je pense même terminer la mienne sans pouvoir venir à bout de mes réserves. Malgré tout, si je me disperse, je me montre très sélectif voire sévère, et rares sont les titres ou auteurs pour lesquels je ressens admiration ou passion. Cette dernière année, je peux compter sur les doigts d'une seule main, les livres qui m'auront marqué. Cependant, je dois avouer, que je suis arrivé à mi-parcours dans la lecture de Assam de Gérard de Cortanze, et que ce texte très bien écrit et documenté me ravit. Je le conseille à tous les lecteurs de votre blog qui s'intéressent à l'histoire et voudront vivre les dernières années du XVIIIème siècle en Piémont (campagne d'Italie) avec le sympatique marquis Aventino Roero di Cortanze, et le suivre en Inde à la recherche de l'arbre à thé. J'ajoute qu'il y a quelques passages un peu coquins dans ce texte, et que je ne m'y attendais pas. Mais, cela n'engage que moi, et j'assume, je pense qu'il est très bon de l'être parfois, et même le plus souvent possible.
J'ai noté que l'aimable auteur de ce blog, appréciait beaucoup Tintin au Tibet. Je comprends et adhère complétement, cet album lu plusieurs fois m'a offert quelques beaux éclats de rire. Je vous recommande aussi les aventures du Petit Spirou....
Bonnes lectures à tous.

araucaria

Parce qu'il y a urgence, danger de mort pour certains peut-être même, il est nécessaire de ranger tous ces livres dans des

Bibliothèques


Les bibliothèques se courbent sous le poids
les volumes sont écrasés par la charge du passé
poussière est devenue leur sueur
rigidité sont leurs pulsions
Ils ne connaissent plus de combat.
Ils se sont sauvés
sur l'île du savoir.
parfois ils en ont perdu leur conscience.
mais par endroits se dressent
d'eux des doigts humains
et montrent tout droit le mitan de la vie
ou du ciel


Ingebord Bachmann

PS: j'ajoute ceci à mon précédent commentaire, car il était maladroit: Bien sûr le Piémont est une région d'Italie (une campagne en cette fin du XVIIIème siècle où une ville comme Turin ne devait être qu'un gros bourg) mais j'entendais pas Campagne, celle qui était orchestrée à l'époque par l'antipathique et sanguinaire Buonaparte!

Ayant lu avec intérêt et plaisir les différents commentaires, j'ai pû établir une nouvelle liste d'auteurs et titres inconnus, que je vais pouvoir soumettre à mon bouquiniste préféré...à mes risques et périls!

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.