Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« Il fait soif... | Accueil | Cachez ce Kiki que je ne saurai voir... »

05 avril 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

 nina

que c'est beau !

je te souhaite avec un peu d'avance un excellent week end, moi je m'en vais voir les mouettes ! :-)

beijocas

Cristina M

Hier,
Aujourd'hui
Et demain,
Tu nous a fait rêver,
Tu nous faits rêver
Et tu nous feras toujours rêver
Avec ta poèsie, tes proses et tes photos,
C'est super ces photos:
Une belle perspective d'évasion, de repos et de sources d'énergie!

brigetoun

je bataille avec mon crâne pour retrouver les deux vers de Beaudelaire sur l'amour de l'homme pour la mer - mais ça ne m'empêche pas d'être sous le charme de ta chanson

double je

je le connais ce banc pour m'y être assise et regarder la mer...
(Cap d'Ail)
bonnes fêtes pascales

Annie-Claude

Merci pour ce beau cadeau de Pâques.

Annick

j 'apprécie très fort ces mots qui sont si beaux,
c'est vraiment très beau.
tendres bises.

Baïlili

Tu l'as bien choisi, ton joli banc, il est très beau !

caminando

"Homme libre, toujours tu chériras la mer!
La mer est ton miroir, tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame....
....
Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets:
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,...."
Baudelaire, les fleurs du mal


" laisse l'homme que tu fus !
laisse l'homme que tu es !
mais garde l'homme que tu seras..." dis-tu...
je découvre qui je suis en étant ici et maintenant, dans la relation avec l'autre
je ne sais pas qui je serai.
ce qui n'empêche pas les rêves!

et tu nous y emmènes au pays des rêves avec ce banc offert
merci de la balade!

Cristina M

Au pays des rêves
Au pays d'évasions,
Je viens souhaiter de Joyeuses Pâcques
À toi, qui nous raconte de si belles aventures ainsi qu' à tous tes lecteurs.

JC-Milan

Belle leçon de détachement

dubuc

Merci pour ce moment de grâce et de contemplation.

cristina

Merci de ton passage.Je viens régulièrement te visiter, mais en silence...
J'aime ce banc, ou j'aurais pu paser l'après-midi à rêver de 'notre'Portugal!
Bonne semaine et merci.

Annick

je reviens lire ces mots superbes que j'ai appréciés fort et dont amichel reparle ce matin, dans le blog d'Ossiane...
cette poésie est splendide, j aime beaucoup.
bon dimanche.

Ossiane

Beau poème plein d'enseignements, Tiago. La tourterelle est une précieuse amie qui sait t'épauler. Quel fabuleux endroit grâce à tes photos pour venir se reposer et rêver à ce qui fut, est et sera. Tu as bien de la chnace de venir là tous les jours te reposer.

fanou

oui, je m'étais déjà promené sur ton blog, et j'avais apprécié la diversité et la qualité. je reviens ce soir, sur les conseils d'amichel, et je savoure à nouveau de lire ta prose sur ton banc.
je te promet, je reviendrai plus souvent, pour te lire.
nous sommes sans doute des voisins, je suis aussi dans le midi! et je prépare trés bien les ti'punch!!!!
à trés vite pour la suite,

neyde

Tiago,
Ton poème m'a touché profondément
Teu banco me fez pensar.
La femme que je fus
j'ai presque oublié
(C'estl'âge, mon ami!)
Il faut me rappeler...
La femme que je suis
Il faut beaucoup penser, philosopher
La femme que je serais?
Il faut rêver, rêver.
Prête-moi ton banc face à la mer.
Empreste-me seu banco em frente ao mar.
Obrigada,
tes mots caressent mon âme.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.