Ma Photo
Ce widget Blog-It Express est © Damdam's World / Damien Guinet.
Vous pouvez l'installer sur Blog-It Express.

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Les blogs qui voyagent

Les blogus et l'Art

« L'Infini et le Sommeil | Accueil | 12 - La Chine vue par Patrick Sebastien »

04 septembre 2005

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

christina

Merci pour cette invitation dans ce fabuleux mais curieux pays!!
Demain soir je serai à Azenhas et je penserai souvent à toi!!!
A bientôt!

Ossiane

Quelle belle note à nouveau! Je suis subjugiée par la beauté de ses statues qui ponctuent le parcours du citadin chinois. Amusante celle où la statue regarde d'un air protecteur le passant. Tu as sans doute raison sur cette prise de conscience occidentale. On parlait du réveil de la Chine dans les années 70 mais ce n'était pas inscrit dans les consciences. Comme se fait-il que tu connaisses si bien ce pays? Ce n'est pas uniquement à cause de ce voyage, je pense. Amitiés.

jlhuss

Encore et toujours une belle note, richement illustrée et passionnante.
A laquelle je mets un lien chez moi.
Je vais être obligé de mettre des liens en permanence!
lol

uu

Oui ... et non.

Bien sûr la Chine a toujours existé. A toujours était une grande puissance économique, scientifique comme tu le rappelles si bien.

La prise de conscience venant aussi (c'est proche de ton analyse) de la disparition de l'ombrelle européenne que formait les quotas à l'importation textile chinoise. Disparition décidée depuis fort longtemps mais que les médias, l'opinion (re)découvre subitement.

Mon avis est qu'une nouvelle ère s'annonce avec l'entrée d'une Chine à l'OMC depuis qq années seulement et qui apprend toujours aujourd'hui les rouages du commerce international. Comme dans tous les jeux où l'on est "novice", après la phase exploratoire, passera la phase "experte" où elle inondera véritablement le marché mondial. Disons d'ici 50 ans. Cela aura beaucoup plus d'impact que les Japonais dans les années 80. Ne serait-ce que par leur puissance de frappe (population, nombre d'usines, etc.).

Faisons ce pari. Rendez-vous dans 50 ans.

Enfin, ce que j'en dis... ;o)

ps : le problème de transition reste difficile en Chine. Ce changement social en cours est extrêmement violent (manifestations d'ouvriers, maladies comme le Sida mal soignées/gérées tout simplement, voire même étouffées dans les médias...) Mais c'est un autre débat.

Merci encore Guess Who d'avoir pris le temps de partager ta réflexion...

Ossiane

C'est sûr que ce changement ne s'effectue pas en douceur. Brutalité vis à vis de l'environnement, du travail, des moeurs, des lois. Les classes les plus fragiles doivent être complètement déstabilisées, je suppose et les nouveaux riches doivent continuer à s'enrichir sans trop de scrupule. Un peu le même schéma que dans les pays de l'est. C'est l'impression que j'en ai mais je peux me tromper;-)
UU, tu fais l'hôtesse d'accueil ici?

Guess Who

Laisse Ossiane ... il fait cela très bien !
Je vais même l'engager avec un vrai CDI.

Merci à tous les deux et à Moleskine qui ne s'est pas fait voir sur cette note par vos commentaires qui font rebondir mes commentaires et par au delà, prolongent mon voyage !

virginie

C'est beau, l'évocation de ce grand-père poète, sur votre site... C'est émouvant... et ça oblige à voir les poèmes encore autrement... Merci!

uu

Blogueur à temps plein ? J'y réfléchis... ;o)

double je

fort belle analyse riche et enlevée

j'adore la tête du cheval,
dans mon bureau j'ai un cavalier chinois malheureusement replâtré,un coup de ballon intempestif de mon fils (cela date de quelques années)l'ayant fait tomber !!!
mais cela reste un bel objet auquel je suis attachée...(sans menottes)

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.