« André du Bouchet - L'air soudain | Accueil | Joachim du Bellay - Heureux qui comme Ulysse »

03 mars 2012

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

elisanne


Cela fait du bien d'avoir de tes nouvelles de la ville éternelle...
A bientôt !
Bises

Nyaël*

Merci !
Je crois bien avoir lu jadis, ce poème oublié depuis :
Peut-être étais-je alors trop jeune pour l'apprécier
******
Devant moi, sont tombés tous les ors que j'aimais,
Ne restent que murs nus, autrefois dédaignés .
Mais au creux des vallons, les sources éternelles
Rappellent que parfois, la nature est si belle ...

Qu'au lever du soleil, tous nos yeux se dessillent,
Et voient que l'aube point, que les champs en guenilles,
Sont mille fois plus beaux que des palais dressés,

Que des arcs de victoire, quelque peu dépassée,
Arcs de pauvres triomphes, superbes et orgueilleux
Ne devraient pas trouver de grâces à nos yeux ...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages