« Pris par le temps... | Accueil | Catherine Pozzi - Terre rapide aux rives de la route »

11 mars 2011

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

martine

Très beau poème qui s´accorde avec la tragédie japonaise.

Nyaël

Un escalier si haut ...
Un homme fatigué, traînant à bout de bras son lourd(?) bagage ... Et l'escalier si haut ...
Sa veste noire et ample semble un peu l'engoncer ; la capuche inutile laisse pendre son fil ..
L'escalier si large !
Et, c'est le front baissé que notre homme s'élève, perdu au milieu d'un escalier trop large ...

Humaine ? Non ! Inhumaine solitude parmi des monuments trop grands, trop nets, trop imposants ... que pourtant la nature peut détruire en grondant

Ni le ciel trop bleu, ni le cèdre puissant ne pourraient m'attirer en haut de l'escalier

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages