« Louise Labé - Sonnet XXI Quelle Grandeur rend l'homme vénérable | Accueil | Louise Labé - Sonnet "O beaux yeux bruns" »

13 juin 2007

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Cristina M

La solitude rend froides
Les journées sans soleil
Il est beau ce poème
Mais ça ne me réconforte
De me sentir si loin...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

Ma Photo

Musique du jour

  • I love Paris - Elle Fitzgerald

Catégories

Pages